10 clés pour mieux « Lire »

10 clés pour mieux « Lire »

Lire, comprendre et mémoriser sont des étapes de plus en plus nécessaires pour réussir dans le monde d’aujourd’hui.

Enfants, adultes et seniors, nous sommes tous concernés par le besoin de maîtriser la lecture.

« Je conçois que la connaissance des livres est la base sur laquelle repose toute autre connaissance. » [GEORGE WASHINGTON]

Un des principaux moyens pour acquérir des connaissances, des informations c’est la lecture.  Au même titre que savoir compter, avec le calcul et les mathématiques, la lecture est l’un de nos premiers apprentissages à l’école.

Or, peu de gens en ont conscience mais c’est un fait, pour la plupart, nous lisons mal. Eh Oui ! C’est un peu comme si nous appuyions sur le frein et sur l’accélérateur d’un véhicule, en même temps.

 

Question de Maryline

Cette semaine, je me suis intéressé au problème posé par Maryline : “je suis désireuse de connaître d’autres moyens pour retenir les choses que l’on apprend dans notre vie courante : comme par exemple dans des livres ou en réunion ; je lis beaucoup mais malheureusement je ne retiens pas beaucoup”.

Maryline, c’est un handicap reconnu par beaucoup de lecteurs mais un obstacle surmontable. Comme vous, ces personnes doivent encore lire à la manière apprise à l’école. Dès le plus jeune âge, on vous apprend à lire selon la vitesse de la parole et non à lire à la vitesse de votre imagerie mentale.

Père faisant lire ses enfants

L’apprentissage de la lecture est un sujet qui a intéressé de nombreux pédagogues. Il est un des apprentissages essentiels de l’école primaire avec l’écriture et les mathématiques, et le premier but de la scolarité obligatoire. [Source Wikipedia, ainsi que l’image]

L’école vous apprend à reconnaître, choisir vos mots dans votre tête, les prononcer à haute voix, la “lecture orale” et puis mentalement par habitude.

C’est en cela que c’est une stratégie très lente pour votre cerveau. Vous prenez des habitudes qui vous freinent lorsque vous lisez comme vous parlez (environ 150 mots par minutes).

Avec le temps et la progression dans les classes (du primaire aux études supérieures) vous pouvez atteindre des vitesses plus importantes, mais que reste-t-il vraiment dans votre mémoire ? Qu’en est-il de votre compréhension ?

En lecture, compréhension et mémorisation dépendent de votre vitesse de lecture et de ce qui se passe dans votre tête lorsque vous lisez. Une lecture lente est élément qui favorise la perte de votre concentration, votre pensée s’égare, s’en va et revient.

Résultat, vous avez lu une dizaine de pages et vous constatez qu’il ne vous reste que très peu de souvenirs de ce que vous venez de lire, n’est-ce pas ?

Comparez donc avec un film (passionnant, décevant) ou une discussion (réunion conférence…) pour pourrez y trouver des similitudes avec la lecture.

Nous vivons dans un monde où les informations sont plus en plus nombreuses et votre capacité à acquérir des connaissances dépend de la manière dont vous les traitez… donc apprendre à lire mieux et plus vite sera toujours un atout !

 

La Lecture F.R.E.E.

Free un mot anglo-saxon bien connu qui signifie “libre”… Un acronyme pour se souvenir que la lecture doit rester un choix personnel.

Je vous propose de vous dévoiler quelques pistes de mon premier atelier “en ligne” en cours de création, celui des stratégies et techniques pour avoir une lecture F.R.E.E. (Flexible, Réfléchie, Enthousiaste et Efficiente … En collaboration avec l’un de mes partenaires, Daniel Gagnon, un expert québécois parrain et membre du comité Mémoire-Facile).

 

Le jeune Cicéron lisant
Le jeune Cicéron (wikipedia)

 

10 clés pour mieux “Lire”

Si vous avez lu ma page “Sources de mes défis”, vous avez pu remarquer que la chance qui m’a été donné c’est de naître dans le milieu du livre et de la presse avec des parents imprimeurs.

J’adore les livres pour les connaissances qu’ils contiennent mais aussi pour leur manière de nous transporter dans l’univers de leur(s) auteur(s).

clip_image004Photo de NYC Wanderer © Flickr

Avec les bonnes stratégies et les bonnes techniques, la lecture peut se développer et ce, quel que soit votre niveau personnel.

1 – Choisissez votre lieu de lecture

Écartez celui qui est envahit de parasites, les voleurs d’attention qui vous pourrissent les associations, les représentations que doit réaliser votre cerveau. L’éclairage lumière du jour est tout aussi important, un endroit gai qui respire le bien être.

2 – La position de votre corps pour lire

Dans un fauteuil ou au lit cela favorise l’endormissement. Assis, à table ou devant un bureau, le dos bien droit sans tension permet à votre sang et à l’oxygène de bien circuler.

Attention à votre tête aussi, évitez toutes  tensions inutiles vers le bas ou le haut.  Vos bras et vos mains sont relâchées et proches du livre.

3 – Avoir un intérêt, se fixer des objectifs

Sénèque_Cordoue “Il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va.” [Lucius Annaeus Seneca, dit Sénèque le Jeune ou SÉNÈQUE]

Pour votre lecture, c’est choisir l’intention :

- le loisir et de la détente (jeu, roman…) ;

- l’acquisition d’un nouveau savoir, de nouvelles connaissances ;

- s’informer (journal, magazine…) ;

- résumer, rendre compte, etc. ;

Se poser des questions aide à se fixer des objectifs de lecture. Avoir un but suivant le sujet, le temps à passer… Prendre quelques minutes pour fixer tout cela même par écrit s’il le faut.

Si votre lecture fait suite à une demande alors c’est plus simple, respectez celle-ci dans ses moindre détails par sa réécriture. Sinon, fixez-vous vos propres objectifs, c’est très important pour la mémorisation.

4 Lire c’est avant tout reconnaître et comprendre

La compréhension, en lecture, dépend bien naturellement du vocabulaire acquis dans votre bibliothèque personnelle. Que vous appreniez une langue étrangère ou un domaine technique particulier si vous ne connaissez pas les mots ou les expressions vous ne comprendrez pas.

5 – Lire c’est créer du sens

Plus que de reconnaître des mots ou/et les décoder, c’est surtout apprendre à anticiper leur sens.  Selon une vielle étude anglaise vous avez peut-être déjà pu lire :

« Sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mot n’a pas d’ipmrotncae. La suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire lrtete soenit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot. »

Si vous avez pu lire et réussir à comprendre ce texte malgré les difficultés rencontrées c’est que vous reconnaissez les mots en entier et non par syllabes.

Bien sûr si le mot est inconnu vous serez bloqué(e)… temporairement.

Les dictionnaires sont toujours efficaces pour développer la richesse de son vocabulaire. Cette maîtrise d’un maximum de mots, de sens différents suivant les situations rencontrées permet au bon lecteur d’anticiper les mots, les expressions, les phrases et même le contenu d’un paragraphe voire tout le contenu d’un texte.

6 Lire avec vos yeux et votre tête

Évitez de lire silencieusement comme si vous parliez c’est ce que l’on appelle la sous-vocalisation (respectant syllabes, ponctuations etc.). Comme expliqué précédemment c’est le meilleur moyen de lire lentement et de ne pas comprendre votre texte.

Bien sûr, lire silencieusement permet à certains de doubler voire de tripler leur propre vitesse de lecture par rapport à l’oral, mais c’est tout qu’en est-il de la compréhension, de la mémorisation ?

7 Lire avec un minimum de sous-vocalisation

Surtout ne pas vouloir la supprimer complètement comme beaucoup le préconisent. Vous ne feriez que vous décevoir, vous sentir frustré(e) et vous seriez découragé(e).

Plus vous aurez du vocabulaire dans votre bibliothèque, plus vous maîtriserez le domaine étudié. Alors rapidité, compréhension et mémorisation s’effectueront car vous pourrez même sauter des mots et passages entiers par votre anticipation du sens donné par l’auteur. Ce qui importe comme le souligne Daniel Gagnon :

“Le lecteur averti sait maintenir le C.A.P.. C’est-à-dire accorder plus d’importance à la Compréhension qu’À la Précision. Un texte c’est plus qu’une suite de faits ou de détails, c’est une thèse, un point de vue, une opinion qui est défendue, développé, argumentée.”

8 – Lire plus vite

Mais avec réflexion pour s’approprier des représentations de situations et non juste de mots, à la queue leu leu. La lecture lente, elle, favorise : la déconcentration, les nombreux retour en arrière pour s’assurer de comprendre. Le temps passé en plus, ajouté à une perte de plaisir pouvant entraîner une démotivation générale vis à vis de la lecture.

9 – Adapter et gérez vos lectures

Éviter de lire toujours de la même manière quel que soit le support et l’objectif visé. Les résultats des sports, sur le journal, ne se lisent pas comme un roman ou un rapport technique. De plus, éviter de lire trop longtemps sans faire de pause (environ toutes les 30 minutes, un point qui permet de faire le point de ce que l’on comprend).

10 Lire en s’aidant d’un guide visuel

lire_baguette_main Si vous deviez ne retenir qu’un seul conseil pour vous permettre de lire plus à votre aise ce serait celui-ci.

Souvenez-vous (et aujourd’hui encore), lorsque l’on vous surprenait à lire avec votre doigt que se passait-il ?

Ce serait mal considéré par les adultes, même jusqu’à cataloguer comme étant de mauvais lecteurs ceux qui le font.

Les yeux c’est comme tout, ils ont besoin d’être relâchés pour mieux travailler. Comme pour votre mémoire avoir un fil conducteur permet à vos yeux de savoir exactement où ils vont.

Concentration, vitesse et j’en passe, essayez donc d’utiliser, non pas votre doigt car il risquerait de vous faire de l’ombre, mais un crayon, un stylo ou bien comme je le fais avec une baguette chinoise.

Je vous souhaite de très bonnes lectures et je reste toujours à votre service pour vos questions dans un commentaire ci-dessous. Merci de me tenir au courant de vos progrès, de vos problèmes éventuels.

Patrick
P.S.
Ce que j’aimerais, pour vous apporter un maximum d’aide, c’est que vous me donniez vos suggestions sur ce que vous souhaiteriez trouver dans mon cours en ligne sur la lecture F.R.E.E. (tests, théories, exemples, pratiques…) ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. LUU dit :

    Voila, c’etait l’un de mes problemes de concentration et je tends a me retourner a chaque paragraphe dans l’intention de memoriser les mots.je vais maintenant lire a partir de vos recommandations pour pouvoir mieux comprendre que je lis. Merci

  2. William dit :

    J’ai lu vos méthodes pour non seulement lire mais en outre comprendre ce qu’on lit et en garder l’essentiel.
    Ma préoccupation est de savoir comment faut il prendre note des lectures et comment gartder à jamais les expressions que l’on juge utiles pour un usage ultérieur?
    Merci de me répondre

  3. Sara dit :

    Bonjour Patrick,

    Recommanderiez vous une lecture active, en prennent des notes avec n’importe quel type de livre (philosophie,littérature…)?est ce utile pour mémoriser la connaissance des livres et le vocabulaire?

    Merci.

  4. Ce sont dix points clairs et précis. Je retiens surtout le guide pour focaliser sur le moment et l’endroit de lecture. Et il est clair que la position de lecture va aider !
    Machambramoi.com Articles récents..Sticker enfant Voiture rétro- Art for kids – 25,00 €My Profile

  5. Claude dit :

    Bonsoir,

    Est-ce que je peux utiliser une feuille de papier format carte postal pour accelerer le rythme de la lecture en lieu et place du stylo ou de la baguette ?

    Cordialement

    • Patrick dit :

      Bonjour Claude,
      L’utilisation d’un format carte postale ou autre feuille de papier vous permettra, certes de mieux suivre, MAIS..
      Et oui il y a un mais… votre œil ne va plus être guidé par un point guide (le doigt ou la baguette) mais sur une ligne entière.
      Avec la ligne complète, votre œil est trop libre, cependant vous accélérez tout de même votre vitesse.

      L’avantage du doigt ou de l’instrument (stylo, baguette etc.) permet d’embrasser un certain nombre de mots suffisant
      à la création de votre imaginaire… Avec de l’entraînement et suivant la grandeur des lignes, deux sauts suffisent pour une bonne compréhension. Par la même occasion, vous travaillez deux fois plus, votre pouvoir de concentration, par la rythmique imposée. Votre cerveau adore le rythme et l’organisation.

      Ne me croyez pas sur parole, mais simplement, faites différents tests : avec la feuille et les instruments (guides)…
      Pas n’importe comment ! Avec un rythme à suivre, par exemple avec le métronome d’un musicien.
      En voici un virtuel (parmi tant d’autres), en ligne pour vous guider cliquez ici
      Tout d’abord réglez-le à 60 mouvements par minute (en haut à droite… puis cliquez sur le remontoir du métronome)

      Ceci pour deux sauts sur la même ligne à lire (avec le doigt ou baguette), puis 2 ou 3 minutes plus tard passez à 80 etc.
      (Ainsi par tranche de 20 mouvements de plus par étape, jusqu’à saturation de votre vélocité).
      => Divisez votre exercice en quatre étapes de 2 minutes… 60-80-100 et 120.
      Puis, dès que vous arrivez à votre vitesse maximale (de lecture)
      redescendez les étapes en sens inverse pour revenir à 60 battements/minute.

      Comparez ensuite avec la feuille !!

      Entraînez votre vitesse de lecture, sur un paragraphe et la compréhension du texte.
      (résumez brièvement ce qui vient d’être lu voire le dessiner, un bon moyen de vérifier ce que l’on comprend !)

      Pour terminer ce petit cours rapide :
      un entraînement régulier de 5 à 10 minutes (selon la disposition) par jour à la vélocité
      [jusqu'à saturation] vous permet des progrès…
      n’oubliez pas de redescendre les étapes en sens inverse et de vous arrêtez à la vitesse où vous vous sentez à votre aise.

      Je reste à votre disposition,
      Amicalement,
      Patrick

  6. Soumaya dit :

    J’ai une autre question SVP, est-ce qu’on peut écouter une douce musique en lisant quelques articles?

    • Patrick dit :

      Soumaya,
      Vraiment l’idéal pour apprécier la lecture,
      s’entraîner à lire plus vite et retenir ce que l’on lit… Seul et en silence dans un endroit qui vous plaît avec une ambiance réservée à cela où votre concentration n’est pas dérangée.
      Lorsque vous prendrez de bonnes habitudes d’isolement sensoriel (être dans votre bulle) alors vous pourrez lire partout ou presque :)
      En résumé, sans musique, sans bruit au maximum… cependant vous pouvez accompagner votre ambiance lecture d’odeurs agréables.
      Amicalement,
      Patrick

  7. Soumaya dit :

    Bonjour,
    Merci infiniment pour ces précieux conseils, moi aussi je souffre de ne pas retenir ce que je lis, et j’espère réussir à appliquer ces étapes.

    Je voudrai vous poser une question, est-ce que nous devons lire silencieusement avec les yeux, ou à basse voix? Parce que j’ai mal saisi les points 6 et 7.
    Merci

    • Patrick dit :

      Bien le bonjour Soumaya,

      Désolé, pour ma réponse tardive mais en ce moment j’ai pas mal de travail de préparations de cours et formations pour la rentrée.

      Pour répondre à votre question pour le point 6… il vaut mieux s’entraîner à lire silencieusement avec les yeux.
      Faire des exercice d’une à trois minutes chaque de lecture en excès de vitesse et revenir à une vitesse moins grande pour entraîner vos yeux.
      Le tout est de déclencher au fur et à mesure de vos lectures des imageries mentales de l’histoire lue.
      A très bientôt pour la suite… :)

  8. Naaylaa dit :

    Che8re coco, merci pour les voeux de la Pe2ques. J’espe8re avoir la chance de vitsier ton eele un de ces quatre. En attendant, je t’embrasse et te souhaite tout le bonheur du monde xxx

  9. Audrey dit :

    Bonjour,
    Pour commencer, je vous remercie pour votre travail.
    Je fais partie des lecteurs sous-vocalisant, lent, retenant très peu de choses. Pourtant, j’aime lire, m’évader. Je me rends compte que c’est finalement très positif car la marge de progression devrait être importante…
    J’ai hate de découvrir vos outils pour la lecture FREE et je reste à votre disposition si vous aviez besoin de cobaye.
    Bien à vous,

    Audrey

  10. laurent dit :

    bonjour,je vous remercie d’avoir pris en considération ma question
    j ai bien compris pour la lecture, en fait il faut prendre le temps de faire les choses (bien cadrer tout ce que l on fait ) si l on veut avoir le plaisir de garder quelquechose.
    pour l’oral , quand on est dans une visite touristique(il faut donc se raconter à soi meme ce que l’on entend) ais je bien compris?
    merci pour tout
    a bientot maryline

  11. Michael dit :

    Bonjour,

    merci pour cette méthode. Je vais essayer de lire avec mon doigt maintenant! :)

    Ce n’est pas facile de trouver un lieu de lecture au calme. Mais pour s’isoler facilement, on peut mettre des ecouteurs de lecteur MP3 sans l’allumer. Ainsi on est au calme meme dans le train! ;)

    Michael

    • Patrick dit :

      Bonjour Michael,

      Merci pour votre commentaire, mais pensez à revoir le point 10 : Lire en s’aidant d’un guide visuel où je précise qu’il est préférable d’utiliser un crayon, stylo ou baguette chinoise plutôt que le doigt (éviter certaines gênes…).
      Le doigt convient si vous n’avez rien sous la main. Attention à bien le positionner dessous la ligne à lire et ne pas cacher les mots suivants.

      Mesurez votre vitesse de lecture sur une page sans guide et après avec le guide.
      Je vous en reparle à la rentrée avec mon premier cours en ligne sur le sujet.

  12. Sylviane dit :

    La fille de libraire que je suis a été enchantée par ton article sur les livres.

    Lire est une passion depuis l’âge de 7 ans(cad il y a 60 ans). Habitant l’étranger, je vais cependant régulièrement à Paris pour … acheter des livres bien sûr. Quelqu’un me parlait il y a quelques jours des ébooks et je me suis demandé si le net allait tuer « le livre » mais non, je crois qu’il y aura toujours des personnes comme moi qui aimeront toucher le livre, le tenir dans les mains, l’apprécier, lire les résumés enfin des passionnés.

    Donner envie de lire à ses enfants est un des plus beaux cadeaux que l’on puisse leur faire car ils ne seront plus jamais seuls.

    Merci pour tes articles motivants et à bientôt

    • Patrick dit :

      Chère Sylviane,
      Nous avons quelques points communs, je suis fils d’artisans imprimeurs et Gutenberg à bercer ma jeunesse.
      Tu pourras lire tout cela dans mes pages « à propos ».

      L’ebook est un complément facilitant l’appropriation des livres, des lectures pour ceux qui n’ont pas eu la chance de les toucher, les sentir…

      Avec la multiplication des outils médiatiques, des nouvelles technologies, c’est justement un moyen de permettre aux plus jeunes, comme à tous, d’apprécier ce qu’apporte les lectures « Voyages, connaissances, rêves etc. » D’où la création d’une formation « Lecture FREE » sur des apprentissages et des techniques facilitant le retour aux plaisirs de lire mieux et librement.

      Au fait, chère Sylviane, dans quel pays habites-tu, si ce n’est pas indiscret ?

      Merci pour ton commentaire et à très bientôt.

      • Sylviane dit :

        Patrick,

        merci pour tes explications. je suis retournée vivre au Portugal où habitent mes deux enfants, pays que j’avais quitté après mon divorce.

        Je n’ai rien à voir avec le Portugal dans mes deux lignées mais j’adore le pays et ses habitants.

        C’est un pays magnifique et les gens qui vivent aujourd’hui dans des conditions très très difficiles (et a ne va pas s’arranger) sont vraiment très très gentils.

        A bientôt

  13. aimael dit :

    Bonjour,

    Et mon côté vibratoire énergétique, fait que j’ai envie d’ajouter que pour certains livres (j’adore les livres) il est bon d’avoir les deux pieds ancrés dans le sol de sorte à ne pas s’envoler …. C’est ce qui m’est arrivé avec le livre Soulshaping http://aimaenergy.com/le-livre-2/, pourtant pas écrit dans ma langue.

    Bonne l’idée de FREE !

    Bonne lecture cet été !!

    Emmanuelle

    • Patrick dit :

      Bien le bonjour aimael
      ou Emmanuelle, devrais-je dire après la lecture des Confidences recueillies de Jeff Brown « de la souffrance à la réussite ». L’homme qui écrit ses livres sur les murs Un parcours mythique

      Des mots et des représentations qui en disent long sur la puissance mentale : Prélude au voyage de l’âme ou bien « Spiritualité est un autre mot pour réalité »

      Merci pour ces merveilleux voyages Emmanuelle,
      A très bientôt.

  14. Anne-lise dit :

    Bonjour Patrick

    Très intéressant votre article et également la mise en place de votre cours en ligne sur la lecture F.R.E.E.

    Je fais aussi partie de ces personnes qui adorent lire …

    Je me rappel encore du jour ou ma mère m’a offert mon 1er roman
    (un livre de la bibliothèque rose) « Une toute petite fille » (Mili-Mali-Malou) qu’elle avait elle-même reçu en cadeau lorsqu’elle était enfant ! J’étais toute fière, et j’ai vraiment eut beaucoup de plaisir à lire cette collection.

    Et oui, comme beaucoup de personnes j’ai du mal à me souvenir des histoires après un temps ! Mais ceci dit il m’arrive la même chose avec les films ^^

    J’ai une légère dyslexie, qui m’a été diagnostiqué très tardivement puisque j’étais déjà à l’école d’infirmière, j’avais une 20taine d’années ! Peut être est-ce en lien ???

    Enfin, pour revenir à votre cours sur la lecture F.R.E.E personnellement j’aimerai y trouver des exercices d’applications et pourquoi pas des tests qui me permettrai d’évaluer mes progrès.

    Bon courage à vous,
    @ bientôt

    • Patrick dit :

      Bonjour Anne-Lise,
      Merci pour votre commentaire.
      Le souvenir des histoires, voire des petites histoires comme pour certains films… Je vous en parle bientôt avec une ou deux astuces à mettre de suite en application.

      Quant à votre petit souci de dyslexie, vous me dites : « Peut être est-ce en lien ??? ». Je ne suis pas orthophoniste mais j’ai l’occasion de travailler avec eux Voici un lien où quelques réponses vous seront données (Michel Habib
      CHU Timone Marseille):
      http://www.coridys.asso.fr/pages/base_doc/base_doc.html

      Pour résumer, il précise ceci :
      La mémoire immédiate, souvent altérée chez les dyslexiques, est celle qui
      permet de stocker à très court terme (quelques secondes) une information
      afin de pouvoir l’utiliser pour une tâche donnée (mémoire de travail)
      La mémoire à long terme
      , en général indemne chez les dyslexiques,
      La capacité à récupérer l’information est très liée aux conditions de l’encodage

      D’où l’importance d’acquérir de bonnes stratégies pour apprendre (encoder, stocker et retrouver).

      A très bientôt Anne-Lise


Afficher un lien vers mon dernier article


Ce blog est dofollow ! Boosté par WP-Avalanche

line
footer
Propulsé par WordPress | Conçu par Elegant Themes
More in Pratiques (23 of 34 articles)