Méthode du chemin d’éléphant, Loci – Comment devenir un champion de la mémoire – part 1

Méthode du chemin d’éléphant, Loci – Comment devenir un champion de la mémoire – part 1

Il s’agit de la première partie d’une série de guides liés aux techniques pratiquées sur mémoire facile. Je les traduis pour vous… sources issues de nos partenaires allemands, collaboration de Florian Dellé allias « Flauwy » de memory-sports “… avoir une mémoire d’éléphant”.

“Au cours des prochaines semaines, Memory-Sports.com vous donnera un aperçu des techniques incroyables de tous les athlètes du sport mental.”

 

Note : cet article est une traduction de la série d’articles « Comment devenir un champion de la mémoire part 2« ,  de Florian Dellé allias Flauwy. Florian est membre du Club MemoryXL. C’est donc lui qui s’exprime dans le “je” de cet article ! (Les photos et images sont de memory-sports.com)

 

Méthode des lieux

Vous allez apprendre à mémoriser des chiffres, des cartes, les noms et les mots et découvrir le monde fascinant des sports de la mémoire.

chemin_methode

Elle est aussi vieille que la démocratie antique: la méthode des loci, utilisée par les sénateurs romains et grecs pour tenir leurs discours enivrants devant le Sénat.

À l’époque, tout type de notes était proscrit, de sorte qu’ils utilisaient cette brillante technique pour la mise en mémoire.

Un génie de la Rhétorique comme Cicéron passait par son palais, ses jardins et un autre type de sites (en latin: loci) pour mémoriser dans leur cheminement, l’ordre de chaque objet à retenir.

Pour se souvenir d’un discours, ce maître créait (dans le calme), des symboles pour chaque partie. Puis il mettait ces symboles dans des lieux différents.

Pour s’en rappeler il visualisait son chemin et allait d’une station à une autre, où ils se souvenait (par association) des symboles qu’il traduisait pour enchaîner ses discours.

Selon Cicéron, dans le De Oratore « De l’orateur », la méthode des lieux a été inventée par le poète grec Simonide vers 500 avant JC.

Extraits de l’histoire de Simonide, tirés de Wikipédia :

Cicéron (De oratore, Ii. 86) raconte l’histoire de la fin des relations avec les proches de Simonide de Céos. Son patron, Scopas, lui reprochait lors d’un banquet de consacrer trop d’espace à une éloge de Castor et Pollux, une ode célébrant la victoire de Scopas dans une course de chars.

Scopas refusait de payer tous les frais, dit Simonide, et précisait de s’adresser aux dieux jumeaux pour le reste.

Peu de temps après, Simonide apprenait que deux jeunes hommes voulaient lui parler; après qu’il eut quitté la salle de banquet, le toit s’écroulait.

Scopas et ses invités furent écrasés (XXV. C. Simonide). Lors de la fouille des décombres, Simonide a été appelé pour identifier chaque client tués.

Il a réussi à le faire en associant leur identité et leur position autour de la table avant son départ.

Qu’est-ce que Simonide avait fait pour se remémorer exactement l’ensemble des convives ? À partir du souvenir d’un itinéraire de A vers B, dans le détail de ses arrêts, il a associé chaque invité.

Essayer vous-même, fermez les yeux et rappelez-vous les meubles ou les objets dans votre chambre. Vous saurez exactement où se situent : votre lit, votre canapé, votre table et votre ordinateur.

Imaginez aussi l’extérieur de votre chambre – vous trouvez le couloir et les autres pièces? Vous pouvez même quitter la maison et vous promener dans votre jardin?

Peut-être que vous pouvez passer sur le lieu de votre travail et voir votre bureau. Vous venez de découvrir la méthode des lieux!

 

La puissance d’un chemin d’éléphant

Pourquoi la méthode des lieux est si puissante ?

  • D’une part, elle est l’aide naturelle de votre mémoire par ses emplacements. Même si vous avez le sentiment de vous perdre facilement (sens de l’orientation), vous êtes encore capable de vous souvenir de votre propre chambre dans ses moindres détails.
  • D’autre part, elle fournit un ordre logique. Il suffit de vous promener dans votre chambre (dans le sens horaire ou antihoraire) et tous les objets seront dans un ordre spécifique.

Le chemin de l'éléphant Je vais appeler chaque itinéraire que nous créons avec cette méthode un « chemin de l’éléphant » (Ou simplement « chemin »).

C’est une piste créée par piétinement des animaux et qui représente la manière la plus facile de se déplacer entre un point d’origine et une destination. Chaque fois qu’il est utilisé, il devient plus fort et s’élargit.

Un athlète de mémoire utilise aussi ses sentiers maintes et maintes fois. Et comme l’éléphant est aussi un symbole pour une très bonne mémoire, cela semble être un nom parfait pour les débutants qui se dirigent vers une meilleure mémoire.

Une belle harmonie, vous ne pensez pas ?

 

Étape 1 – Choisissez votre Lieu

lieu, itinéraire, chemin

Faites vos premiers chemins

Pour utiliser cette technique et devenir un athlète de la mémoire, vous devez choisir votre premier itinéraire. Il peut être où vous voulez mais vous devez choisir celui que vous connaissez le mieux pour votre premier chemin d’éléphant. Cela pourrait être votre chambre, votre appartement, votre maison ou votre espace de travail.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également créer un parcours imaginaire. Mais au début, c’est plus difficile à mémoriser, alors je vous conseille de choisir un emplacement connu et personnel.

Un athlète de mémoire crée plusieurs chemins pour les championnats. Mais pour commencer, il faut être astucieux et simple.

 

Étape 2 – Définir les points de cheminement

Si vous avez choisi votre lieu, vous devez définir tous les objets que vous souhaitez utiliser comme points de cheminement sur votre chemin d’éléphant. Ils seront les arrêts que vous avez à passer chaque fois que vous aurez à mémoriser un type d’information.

Le nombre de points de cheminement permettra de déterminer la longueur de votre itinéraire – et avec eux la quantité d’informations que vous pouvez stocker.

Vous pouvez avoir dix stations ou un millier. Une seule chambre peut facilement contenir vingt points de cheminement.

Je suggère que votre premier chemin ait une cinquantaine de stations. Si vous respectez certaines règles, votre chemin sera plus efficace.

Mais ces règles ne sont que des lignes directrices,  vous pouvez les casser quand vous le souhaitez (étant donné que chaque personne a un esprit différent et des affinités différentes). Vous devrez probablement contourner les règles pour les faire correspondre à votre personnalité.

Soit dit en passant : cela concerne tous les aspects techniques, uniques de la mémoire!

  • N’imaginez pas vos points de cheminement dans les moindres détails ;

  • Choisissez ces points de cheminement tels qui vous viennent en premier – ils seront dans la plupart des cas les meilleurs ;

  • Gardez un certain ordre dans la manière où vous vous promenez votre chemin (commencez toujours de la même façon : à droite, en haut etc.)

  • Utilisez des points sensibles toutes les 10 étapes pour créer des segments appropriés (des repères) ;

  • Ne faites pas vos points de cheminement avec des petits objets (par exemple un crayon)

  • Ne faites pas vos points de cheminement trop grand ;

  • Ne les faites pas trop près les uns des autres ;

  • Ne pas les faire, non plus, trop loin les uns des autres ;

  • Ne pas utiliser des points similaires dans le même chemin.

 

Étape 3 – Mémorisez votre chemin

N’ayez pas peur de mémoriser votre chemin, de le répéter – répéter, c’est aussi facile que de prendre des bonbons à un bébé!

parapluie, objet, point, arrêt

Un parapluie peut être un excellent point d’arrêt

Puisque vous connaissez déjà l’endroit et que vous avez défini les points de votre cheminement, il vous sera très facile de mémoriser votre nouveau parcours. Essayez juste de le rappeler régulièrement à votre imagination.

Si vous manquez quelques points, essayez de vous imaginer vous promenant dans votre parcours et visualisez point par point vos arrêts. Faites cela à plusieurs reprises et vous renforcerez votre chemin à chaque fois.

Après, vous pourrez augmenter votre vitesse de façon spectaculaire. Avec un chemin bien formé, vous n’aurez pas besoin de plus d’un quart de seconde pour chaque point de cheminement. Ce processus est rapide et naturel.

 

Étape 4 – Utilisez-le !

Avec votre nouveau chemin d’éléphant vous êtes capable d’associer l’information, comme des mots, à chaque point d’arrêt.

Il vous aidera à vous souvenir dans le bon ordre et peut facilement être utilisé à maintes reprises ainsi qu’à des fins différentes.

Si vous ne faites pas de rappels réguliers, vous oublierez naturellement vos associations après un certain temps. Ce qui se passe dans un court laps de temps dépend de votre mémoire.

Certains athlètes de mémoire se souviendront de leurs brillantes images pour un maximum de deux semaines sans les répéter.

Personnellement, j’ai l’état d’esprit de ne jamais rappeler mes associations une deuxième fois après l’entraînement ou un championnat. Je n’ai pas besoin de plus d’information, afin de pouvoir laisser mon cerveau l’oublier.

Cela semble contre-productif, mais ça m’aide beaucoup à utiliser mes chemins, de nouveau, dès que possible (dans mon cas, environ une journée).

Si vous êtes à la recherche d’une mémorisation, à long terme, pour le reste de votre vie, un chemin habituel d’accès simple sera probablement suffisant. Mais attention, vous ne pourrez plus l’utiliser pour d’autres informations.

Pour une mémorisation permanente, il existe différentes méthodes pour le faire, comme les cartes mentales (Minds-Map) ou le système de mémoire améliorée « Matrix » (SEM ³) de Tony Buzan ou bien le système d’armoire de Voigt Ullrich Dr.

Si vous vous demandez, comment fonctionne toutes ces techniques, soyez patient – Je vais bientôt vous le décrire. Pour l’instant, jouez et préparez-vous avec votre premier trajet.

Merci à Smashing Magazine pour leurs illustrations libres d’utilisation. J’étais à la recherche d’un éléphant. Rigolant


Part 2 « Comment devenir champion de mémoire »

Si vous aimez cet article, Réagissez en laissant votre commentaire, ci-dessous,
c’est vraiment vous qui permettez de faire vivre ce blog :)
Merci à tous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
  1. Amour dit :

    Salut!Vous avez fait de bon boulot!Avec ces différentes méthodes je suis en train d’apprendre beaucoup sur comment mémoriser.
    MERCI!!!

  2. Tiberias dit :

    Bonjour Patrick,

    Oserais-je vous demander où vous en êtes de ce petit bouquin ?

    Tiberias

    • Patrick dit :

      Bien le bonjour Tiberias,
      En fait, c’est une formation complète que je crée,
      en partenariat avec plusieurs experts (pour des bonus complémentaires).
      Je vous en dirai un peu plus, très bientôt…
      près de 40 ans de pratiques
      (Une formation sur 90 jours, un module par semaine…)

      => Il y a aussi une petite formation sur les calculs rapides
      pour tous ceux qui souhaitent réussir à apprendre à aimer les mathématiques.
      (En lien avec mon partenaire et collègue Matthieu)

      Je fais cela pendant mes heures de liberté
      car j’ai toujours un poste à plein temps…
      Plus que 3 ans et je me consacre entièrement
      à mes passions pour les apprentissages.
      Tout de bon pour vous Tiberias,
      Patrick

  3. Jean-Manu dit :

    c’est la technique qui m’a faite arriver sur votre site… je recherche toujours un petit coffret jeu l’illustrant…

    • Patrick dit :

      Bonsoir Jean-Manu,
      Je comprends votre demande, malheureusement
      je ne connais pas ce jeu.
      Peut être que par chance un membre vous répondra.
      En tout cas, Jean-Manu, merci pour votre commentaire
      et passez de très bonnes fêtes de fin d’année.
      Amicalement,
      Patrick

  4. Bonjour Patrick

    Merci pour cette traduction.

    Je suis justement en train de m’initier à la méthode des Loci.

    Je suis aussi en plein apprentissage de la méthode du voyage de O’Brien. Je la trouve plus pratique pour les grandes listes à retenir.

    Je crois que le jeune garçon allemand dont tu as posté l’interview il y a quelque temps l’utilise aussi.

    Cyril

    • Patrick dit :

      Bonsoir Cyril,
      C’est l’une des méthodes mnémotechniques les plus efficaces cela est dû à sa simplicité :)
      Il ne faut surtout pas oublier que les techniques mnémoniques (environ une dizaine) ne sont qu’une petite partie dans l’art de la mémoire. L’optimisation de ses propres facultés est d’une autre taille.

      Je prépare un petit bouquin récapitulatif sur l’ensemble de ces techniques mnémotechniques de base, utilisées sous diverses formes à travers le monde.
      A très bientôt,
      Patrick

line
footer
Propulsé par WordPress | Conçu par Elegant Themes
More in Articles traduits (4 of 13 articles)